Au Moyen Orient en 1960

Bienvenue sur mon blog

Archive pour septembre, 2010

Palestine : 5 le retour de Jérusalem

Posté : 26 septembre, 2010 @ 4:18 dans Non classé | Pas de commentaires »

damas14.jpg

Palestine 5 .2- Jérusalem et le retour par Damas.

Pour comprendre cette anecdote, pour ce  nouveau voyage  en  Palestine en 1960, il faut se souvenir que la Syrie à l’époque faisait partie avec l’Égypte, de la « République Arabe Unie » du colonel Nasser. Les Français et les Anglais n’étaient pas alors les bienvenus en Syrie. J’avais obtenu alors un visa pour le passage par Damas, lors de l’aller à Jérusalem par la route, que je raconte dans le précédent épisode.

A Jérusalem,  je pensais bien alors être tiré d’affaire ce jour là. Aussi c’est avec plaisir que j’ai raconté la surprise de mes camarades, professeurs du collège du Liban venu par avion en Palestine lors de ce précédent épisode. Avec eux, lors de ce nouveau voyage, j’allais découvrir la vieille ville de Jérusalem, celle du temps de Jésus.

palje032.bmp

Le samedi saint, je réintégrais le groupe de mes collègues  pour me rendre à l’école biblique de Jérusalem dont j’avais entendu souvent parler durant mes études bibliques à Angoulême.

 En compagnie de Gérard et Francis, je suis les pas d’un étudiant américain de cette école biblique. Il nous entraine dans les  fouilles de l’ancienne ville de Jérusalem. Je revois  en sa compagnie la piscine de Siloé.  Un jeune palestinien est en train de laver un agneau. Cette piscine de Siloé est si présente dans les évangiles que je me demande comment nous n’y sommes pas venus plus souvent, lors de notre premier voyage de l’an dernier. L’étudiant américain nous montre alors l’entrée cachée du tunnel d’Ezéchias et il nous décrit ses impressions sur son parcours dans le tunnel qui va sous terre rejoindre la ville très ancienne de Jérusalem. C’est la ville du temps de Jésus

ezechias01.jpg

Le tunnel d’Ezéchias
  Un deuxième souterrain a été creusé bien plus tard, au temps du roi Ezéchias, à l’époque où les Assyriens mirent le siège devant Jérusalem sans succès (701 av. J.-C.). Le roi Ezéchias conçut une galerie souterraine horizontale sous la ville, destinée à capter l’eau depuis la même source du Gihon. Le tunnel d’Ezéchias a été retrouvé récemment, par un jeune arabe tombé accidentellement dans la piscine de Siloé, et qui aperçut l’ouverture sous l’eau [4]. C’est en réalité un véritable canal qui alimentait en eau l’intérieur de la ville
.

 Il nous fait découvrir  aussi  les restes  d’une rue en escalier qui date  sans aucun doute du temps de Jésus. C’est peut-être celle qu’il a empruntée autrefois.

piscsiloe2.jpg

Je  complète  bien évidemment ma collection de diapos et de photos en noir et blanc. C’est celle que vous voyez sur ce blog. 

En reprenant le taxi qui me ramène  à Amman, je  pense bien évidemment  revenir au Liban par le même chemin qu’à l’aller. Mais le sort en décide autrement. 

 Muni de mon visa de passage en Syrie, obtenu rapidement par le frère lazariste  tout devait bien se passer. C’était sans compter avec le renforcement de la vigilance à la frontière de la « Nouvelle République Arabe Unie » du colonel Nasser l’égyptien.

palje001.bmp

 Je passe sans problème la frontière  Jordanienne. A deux cent mètres plus loin à la frontière syrienne, des militaires  me font  entrer dans le  poste pour contrôle. Des soldats  s’emparent de mon passeport et me prient d’attendre dans une salle ou d’autres personnes attendent l’air inquiet. Tous ces gens comme lui, sont des occidentaux qui reviennent vers Damas  la capitale de la Syrie.

palje031.bmp

Au bout d’un long moment, sûrement plus d’une heure, un douanier m’intime de  rejoindre   son bureau. Trois militaires sont là et  Je  comprends  le  « Moch visa ‘. 

Je pensais qu’il était pourtant parfaitement en règle  pour avoir  le droit de transiter par la Syrie pour rentrer au Liban. Le chef militaire me fait accompagner au taxi ou d’autres personnes comme moi doivent retourner en Jordanie. 

Dans ma précipitation pour partir en terre sainte, je n’avais pas vu ou pris le temps de voir que  ce  visa  n’était valable que pour quatre jours seulement. 

 C’était le mercredi d’après la fête de Pâques. Il y avait donc deux jours qu’il devait être périmé pour le passage du retour par la  Syrie.

piscsiloe1.jpg

Il ne me restait donc plus qu’à reprendre un autre taxi à Amman capitale de la Jordanie  pour revenir à Béthanie, chez les sœurs de saint Vincent de Paul. 

  L’obligation de reprendre la classe au collège  dans les 2  jours suivants  seulement était impérative. Je ne pouvais plus que reprendre la voie aérienne pour rejoindre le collège au Liban.  En plus, à l’époque, les liaisons téléphoniques étaient rares ou difficiles entre les différents pays de cette région.   Comment   prévenir le collège ? Le directeur, au courant sans doute de la date d’expiration du visa devait se demander ce qui m’était arrivé. Je ne pouvais pas non plus rester plus longtemps chez les sœurs de Béthanie. Finalement, elles  ont accepté de m’héberger un ou deux jours de plus. 

Le lendemain, il y avait bien un avion pour Beyrouth, mais il affichait complet. Il est vrai que mes amis séminaristes, maintenant de retour  au collège de leur pèlerinage, pouvaient sans doute témoigner de m’avoir vu avant leur  départ de Jérusalem. 

La sœur supérieure me  conseilla  de retourner à l’aéroport de Jérusalem. Par chance si un passager de cet avion ne se présentait  pas au départ, je devais pouvoir  profiter de la place ainsi libérée. 

Est-ce les prières des petites sœurs qui décidèrent la Providence ? Toujours est-il qu’il manquait bien un passager au départ le lendemain, et j’ai  pu alors  prendre sa place dans l’avion. 

Il y eut bien  pendant ce vol, de mauvais trous d’air au-dessus du mont Hermon Mais le principal était alors de rentrer au Liban.  Quel  soulagement quand le petit avion se posa enfin  à Beyrouth. Le directeur me fit quelques remarques assez désobligeantes. Mais  elles furent vite oubliées, avec la reprise du travail au collège auprès de mes élèves libanais. 

 

 

De l'Atlantique au Pacifique |
Gîte à Bard le Régulier : L... |
L'Irlande, mon pays d'adoption |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Monde carte pays
| untoulonnaisaujapon
| Retour sur sa terre natale